Centrale nucléaire de Vermont Yankee : le gaz de schiste « m’a tué »

Leave a comment
Centrale nucléaire de Vermont Yankee : le gaz de schiste « m’a tué »

Entergy, groupe américain de fourniture d’électricité, a annoncé mardi 27 août la fermeture de sa centrale nucléaire située dans le Maine pour des raisons économiques, notamment le faible coût du gaz naturel issu de l’exploitation des gaz de schiste.

Selon le communiqué du groupe, la centrale de Vermont Yankee, active depuis 1972, fermera ses portes à la fin de son cycle annuel de carburant nucléaire. Le seul réacteur qu’elle contient devrait donc être stoppé d’ici la fin 2014.

En plus de la concurrence du gaz de schiste, Leo Denault (PDG d’Entergy) a mentionné les importants coûts d’entretien comme cause de l’arrêt des activités de la centrale. Depuis 2002, le groupe aurait en effet investi plus de 400 millions de dollars pour l’entretien du site.

En plus des réglementations pesantes pour une petite centrale, M. Denault a également dénoncé certaines anomalies dans le marché de gros de l’énergie, qui résulteraient dans le maintien artificiel des prix bas.

Le PDG d’Entergy a cependant indiqué que son groupe, qui compte 8 autres centrales nucléaires aux Etats-Unis, « continuait à parier sur le nucléaire comme une partie importante de ses activités de production d’électricité ». La fermeture de Vermont Yankee se traduira par une charge après-impôt de 181 millions de dollars pour le troisième trimestre 2013.

La centrale emploie actuellement 600 personnes.

Laisser un commentaire