Deux cinquièmes de l’énergie mondiale seraient d’origine renouvelable

1 comment
energie mondiale

D’après une étude des Nations Unies, 20% de l’énergie mondiale produite en 2010 est d’origine renouvelable.

Près de 150 milliards d’euros, soit plus de 30% d’augmentation par rapport à 2009: les investissements dans les énergies renouvelables ont fait un bond en 2010. Selon un rapport sur les énergies renouvelables, rendu public le 12 juillet par le Programme des nations Unies pour l’environnement, les énergies vertes ne connaissent pas la crise. 16% de la consommation finale d’énergie et 20% de la production mondiale étaient issues de sources renouvelables en 2010: l’hydroélectricité reste en tête, mais les énergies solaire et éolienne prennent peu à peu le pas sur les énergies fossiles.

L’Allemagne championne d’Europe

Championne toute catégorie du renouvelable, l’Allemagne a installé plus de panneaux solaires en 2010 que l’ensemble du monde durant l’année précédente. Plus facile de sortir du nucléaire quand on dispose déjà d’un parc de production d’énergie renouvelable conséquent: l’Allemagne arrive juste après les Etats-Unis et la Chine en termes de capacité en électricité à base de sources d’énergies renouvelables, suivie par l’Espagne et l’Inde.

L’énergie éolienne a le vent en poupe: c’est elle qui a ajouté le plus de capacité de production dans le monde en 2010. Le solaire a également connu une embellie dans plus de cent pays où la capacité photovoltaïque a augmenté. Pour la première année, l’Europe a ainsi ajouté plus de capacité photovoltaïque que de capacité éolienne. L’énergie verte représente maintenant 41% de la capacité électrique nouvellement installée dans l’Union européenne.

Pour répondre à la demande, la production mondiale de panneaux solaires a plus que doublé  par rapport à 2009, notamment grâce à la baisse des prix de ces panneaux et aux incitations financières des gouvernements. 119 pays dans le monde ont adopté une politique d’appui aux énergies renouvelables, dont la moitié sont des pays en développement.

Renouvelable ne veut pas toujours dire respectueux de l’environnement

Mais la Chine reste le leader incontesté de l’investissement dans le renouvelable, avec ses 29 gigawatts issus d’énergies renouvelables raccordés au réseau en 2010 qui la placent au premier rang mondial en nombre d’éoliennes et de systèmes thermiques solaires installés. La Chine est également en première place de la production d’hydroélectricité, certes renouvelable mais pas tout à fait tendre avec l’environnement : les glissements de terrain et les pénuries d’eau provoquées par le barrage des Trois-Gorges, sur le Yangtsé, provoquent la colère des populations et des ONG.

Commentaire

  1. Bonjour,

    Pourquoi met-on toujours en avant le photovoltaïque par rapport au solaire thermique ?

    Le premier a un rendement réel (sur site) d’environ 10%, alors que celui du second est > 80% .
    Le premier est compliqué et polluant à produire, nécessitant des matières premières rares. Le second est simple à faire, peu polluant. Il est, par exemple, aisé d’autoconstruire un chauffe eau solaire.

    Une installation solaire thermique vous donnera au moins 4 fois l’énergie d’une installation photovoltaïque, à surface de panneaux égale et pour beaucoup moins cher (comparaison de rendement global des deux installations complètes)

    Amicalement,

    Delphin

    Delphin

Laisser un commentaire