Economies d’énergie : les engagements des présidentiables

Leave a comment
Economies d’énergie : les engagements des présidentiables

L’association Amorce a obtenu des candidats à l’élection présidentielle une série d’engagements en faveur d’économies d’énergie, d’optimisation énergétique et de gestion des déchets. Le point des engagements, candidat par candidat.

Tous les candidats se disent favorables à « une refonte complète de la fiscalité énergétique » afin de soutenir les énergies renouvelables et de maîtriser la consommation d’énergie. « Tout le monde veut plus de lisibilité sur les tarifs d’achat » des énergies renouvelables, précise Amorce.

Par ailleurs, les candidats à la présidentielle semblent partager le constat, défendu par Amorce, que « quand quelqu’un ne paye pas, c’est le plus souvent qu’il surconsomme et le système ne l’aide pas à payer moins. Il faut engager des travaux de maîtrise de l’énergie, faire du préventif plutôt que du curatif ».

François Hollande a par ailleurs assuré à Amorce (une association de collectivités territoriales et de professionnels pour la gestion des déchets, l’énergie et l’environnement) qu’il était « prêt à envisager une obligation de rénovation énergétique (isolation, changement des huisseries, des moyens de chauffage) au moment de la vente ou de la location ».

La candidate écologiste Eva Joly réclame pour sa part la suppression progressive du chauffage électrique. Selon elle, il faut « lier la gestion des impayés énergétiques avec un dispositif d’aide aux travaux de maîtrise de l’énergie ».

 

 

Laisser un commentaire