EDF: Henri Proglio veut s’ouvrir davantage aux fournisseurs internationaux

Leave a comment
EDF: Henri Proglio veut s’ouvrir davantage aux fournisseurs internationaux

« Nous avons besoin de partenariats industriels internationaux qui collent avec l’avenir du nucléaire, et pas seulement d’une offre franco-française ». Dans un entretien au Financial Times, le PDG d’EDF, Henri Proglio a déclaré son intention de diversifier ses fournisseurs dans le domaine des centrales nucléaires et ainsi d’approfondir le développement international de l’électricien français.

« Bien sûr » Areva (né de la fusion de l’ex-Cogema et de l’ex-Framatome) restera fournisseur d’EDF, toutefois EDF souhaite élargir sa gamme avec le britannique Rolls-Royce au Royaume-Uni, le russe Rosatom en Russie ou « des compagnies chinoises », a déclaré Henri Proglio.

Henri Proglio, qui avait des relations tendues avec l’ex-patronne d’Areva Anne Lauvergeon, affiche depuis cet été une réelle complicité avec son successeur Luc Oursel, arrivé à la tête d’Areva en juin. D’ailleurs, le PDG d’Areva a plusieurs fois affirmé que l’une de ses priorités était d’améliorer le traitement réservé à EDF, principal client d’Areva avec près d’un quart du chiffre d’affaires.

EDF avait déjà effectué un geste fort vers une diversification de son approvisionnement fin septembre avec une méga-commande de 1,5 milliards d’euros pour des générateurs de vapeur destinés aux centrales nucléaires du groupe: quelque 1,1 milliard était revenu à Areva, mais 400 millions à Westinghouse, détenu par le japonais Toshiba.

En tout cas, ces déclarations montrent qu’EDF compte rester indépendant et souhaite approfondir son profil international en soignant ses relations avec des partenaires internationaux.

Laisser un commentaire