EPR de Flamanville: EDF et l’ASN tirent les leçons de Fukushima

Leave a comment
Chantier de la centrale nucléaire EPR de Flamanville.

Les principaux acteurs du secteur nucléaire ont tiré les leçons de Fukushima et seront irréprochables en matière de sécurité. C’est ce que l’on peut conclure des échanges de courriers entre EDF et l’Autorité de Sûreté Nucléaire au sujet de l’EPR de Flamanville. L’ASN est pleinement impliquée dans les travaux réalisés à Flamanville par l’électricien.

« Le chantier de l’EPR se poursuit conformément au planning » explique-t-on chez EDF. Pour autant, cela ne signifie pas que les ingénieurs se permettent de relâcher leur attention, bien au contraire.

EDF et l’ASN échangent très régulièrement, l’autorité publique suivant attentivement l’évolution des travaux de l’EPR de Flamanville tout en donnant conseils et recommandations aux ingénieurs de l’électricien français.

Ainsi,  »nous avons déjà eu un échange avec l’ASN qui a levé le point bloquant des accumulateurs RIS » raconte un des membres du personnel d’EDF. Les accumulateurs RIS sont des réservoirs sous pression qui se vident automatiquement dans le circuit de refroidissement du réacteur nucléaire, en cas de pression anormalement basse.

EDF prévoit d’ailleurs d’ailleurs de répondre de façon détaillée aux recommandations de l’ASN d’ici le 28 août. Pour autant, passée cette date, le dialogue se poursuivra afin d’assurer une sécurité de tous les instants sur les sites nucléaires français.

Laisser un commentaire