Gaz : Total va participer à l’achat d’Angola LNG

Leave a comment
Gaz : Total va participer à l’achat d’Angola LNG

Le 16 mai, la Commission Européenne a donné son accord pour l’achat par le consortium constitué des entreprises Total (France), ENI (Italie), BP (Royaume-Uni), Chevron (Etats-Unis), et Sonangol (Angola), de la société angolaise Angola LNG, spécialisée dans la production de gaz naturel liquéfié (GNL).

Les experts de Bruxelles ont estimé que cette acquisition ne perturberait pas la concurrence car le producteur angolais ne représente qu’une « part de marché modeste » au milieu des « concurrents crédibles ». La Commission européenne considère que malgré cette opération financière, la « pression concurrentielle » sera conservée.

Le GNL est un gaz que l’on refroidi assez pour qu’il puisse être transporté et stocké en état liquide. Par la suite, le gaz est à nouveau transformé dans le pays où il sera consommé. Il est regazéifié de manière industrielle, afin d’être utilisé.

Sur les 5 entreprises acheteuses, trois disposent des droits de capacité pour les terminaux de regazéification européens : Total, ENI et BP. Toutefois, ces sociétés n’auront pas le droit d’interdire l’accès aux tierces parties.

En effet, il est précisé dans le communiqué de presse de la Commission européenne consacré à cette acquisition, que « le droit de l’UE garantit en effet l’accès des tiers aux infrastructures d’importation de gaz, notamment aux terminaux de regazéification ».

 

 

Laisser un commentaire