Grande-Bretagne : 12 réacteurs nucléaires en plus d’ici 2030

1 comment
Grande-Bretagne : 12 réacteurs nucléaires en plus d’ici 2030

Londres a dévoilé mardi les principaux éléments de son nouveau programme nucléaire. D’ici 2030, 12 réacteurs dont la puissance cumulée atteindra 16 GW devraient être construits. De plus, la création de quelques 40.000 emplois est annoncée dans la filière nucléaire.

Le nucléaire doit permettre à la Grande-Bretagne de réduire ses émissions de CO2 tout en limitant ses importations de matières fossiles, pour alléger sa facture énergétique.

En effet, d’ici 2020, plusieurs anciennes centrales thermiques, qui produisent 20% de l’électricité britannique, fermeront. Londres a choisi de compenser ce manque à produire par l’atome, alors qu’aucune centrale nucléaire n’a été construite au Royaume-Uni depuis le milieu des années 90.

La première centrale construite dans le cadre du nouveau nucléaire britannique sera celle d’Hinkley Point C (3,2 GW). Composée de deux réacteurs EPR, elle doit être réalisée par EDF, actuellement en pleines négociations avec Londres sur le prix de rachat de l’électricité produite par la future installation.

A long termes, le nucléaire pourrait produire de 40 à 50% de l’électricité britannique, contre 20% aujourd’hui (16 réacteurs en cours d’exploitation, soit une puissance installée de 10 GW).

Commentaire

  1. La Grande-Bretagne ne risque pas de produire 40 à 50%
    de son électricité avec du nucléaire. Pour deux raisons :

    http://energeia.voila.net/electri2/nucleaire_grande_bretagne.htm

    D’une part, 15 des 16 réacteurs actuels seront supprimés avant 2023, pour plus de 4 GW, et le dernier en 2035.

    D’autre part, le coût de l’électricité nucléaire est beaucoup trop élevé.

    Ce n’est pas pour rien que les négociations sur le tarif d’achat de l’électricité nucléaire traînent en longueur avec EDF.

    Julien

Laisser un commentaire