La Namibie, futur eldorado pétrolier ?

Leave a comment
polarcus2

Le ministre des Mines et de l’Energie namibien, Isak Katali, a annoncé que les réserves de pétrole au large des côtes de son pays sont estimées à 11 milliards de barils, ajoutant que l’extraction devrait débuter en 2015.

Avec de telles réserves, la Namibie deviendrait le concurrent direct de son voisin l’Angola, dont les gisements sont estimés à 13 milliards de barils.

Selon le ministre, trois zones devraient rapidement être exploitées.

La société Enigma Oil & Gas, filiale du britannique Chariot Oil & Gas, a déjà identifié onze gisements potentiels au large de la côte sud du pays. Le gisement le plus important, le « Nimrod », est situé à 350 mètres de profondeur, et ses réserves sont estimées à plus de 4 milliards de barils. Enigma détient 50% des droits d’exploitation de cette zone méridionale, l’autre moitié étant détenue par le brésilien Petrobras.

Une autre société brésilienne, HRT Oil & Gas Ltd, a déjà consacré 300 millions de dollars à la prospection au large de la Namibie. HRT a pu certifier l’existence de réserves de 5,2 milliards de barils, et s’apprête à forer trois dès l’an prochain.

Enfin, une troisième zone située au centre du pays, appelée Delta, contiendrait plus de 2 milliards de barils, que devraient exploiter Arcadia Expro Namibia et le britannique Tower Resources.

La Namibie est considérée depuis longtemps comme une zone riche en pétrole, mais ses ressources n’avaient pas été estimées. Sa géologie sous-marine du pays ressemble à celle du Brésil.

Laisser un commentaire