La ville de Paris aura un « cadastre solaire »

Leave a comment
La ville de Paris aura un « cadastre solaire »

Afin d’optimiser l’installation de panneaux solaires sur les toits de la ville, la mairie de Paris a lancé un projet inédit : l’établissement d’un « cadastre solaire ». En effet, les quartiers de Paris ne sont pas tous ensoleillés de la même manière.

Le projet a été confié à l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) et simulera l’ensoleillement annuel de la ville de Paris de sorte à « visualiser le potentiel des surfaces bâties en renseignant sur leur niveau d’insolation » et « identifier les lieux propices à l’installation de panneaux solaires » comme l’explique Julien Bigorgne, ingénieur environnement à l’Atelier.

Le cadastre prendra la forme d’une photographie aérienne de la ville de paris avec des dégradés de couleur représentant l’ensoleillement.

« Nous avons fait voler un avion muni d’un capteur permettant de reconstituer tous les volumes et élévations de Paris comme la Tour Eiffel. Puis, comme des météorologues, nous faisons tourner le soleil pendant un an -sur un ordinateur- et regardons les endroits de Paris qui ont pris le soleil et ceux les plus à l’ombre ».

Le but est de « déclencher l’intérêt d’une copropriété », par exemple, sur l’installation de panneaux solaires. En effet, les habitants pourront voir quel est l’ensoleillement du toit de leur immeuble et décider en conséquence de l’installation, ou non, de panneaux solaires sur le toit.

« Paris a un relief complexe où par exemple du sud au nord de Montmartre on ne prend pas le soleil de la même façon » a expliqué l’ingénieur.

Le projet rentre dans le cadre du programme européen « Polis » visant à « introduire une prise en compte des apports énergétiques solaires dans la planification urbaine ».

La ville de Paris s’est fixée comme objectif 30% d’énergies renouvelables d’ici 2020 ; le cadastre pourrait être un atout pour l’atteindre.

Laisser un commentaire