Le nucléaire pourrait créer 32000 emplois en Grande-Bretagne

2 comments
Le nucléaire pourrait créer 32000 emplois en Grande-Bretagne

Selon une étude réalisée par l’Institut de recherche en politiques publiques (IPPR), la Grande-Bretagne pourrait s’appuyer sur la filière nucléaire pour relancer son économie.

En élargissant sa puissance nucléaire et en construisant plus de réacteurs, la Grande-Bretagne devrait relancer sa croissance à hauteur de 6 milliards d’euros. 32000 emplois pourraient également être créés. C’est ce qui ressort d’un rapport commandée à l’IPPR par la filiale britannique d’EDF, EDF Energy, au sujet des répercussions économiques d’un éventuel développement des centrales nucléaires du Royaume-Uni.

Selon l’institut, « les investissements dans l’énergie nucléaire auront des retombées positives en contribuant à la croissance économique et à la création d’emploi, et ont le potentiel de donner à la Grande-Bretagne une part plus importante dans le marché à l’export (de l’énergie) ».

« Si le gouvernement prend un engagement clair et crédible de long terme sur l’énergie nucléaire dans le cadre d’une stratégie nucléaire de long terme, et s’il a tout le soutien pour le faire, alors l’industrie britannique peut raisonnablement être confiante qu’il y aura un flux régulier de travail et des contrats à l’avenir », poursuit l’IPPR.

La publication de ce rapport intervient au moment où les dirigeants anglais s’interrogent sur la direction de leur politique énergétique.

Commentaires

  1. Avec un coût du kWh très supérieur à celui de l’éolien, à terre ou en mer, et même supérieur à celui du solaire photovoltaïque en 2017, le nucléaire ne serait pas une affaire rentable pour les citoyens britanniques.

    Le coût officiel est estimé 7 milliards de livres sterling (8,5 milliards d’euros) pour un réacteur EPR.

    http://www.reuters.com/article/2011/07/06/us-nuclear-citigroup-idUSTRE76548820110706
    « You would be looking at a project cost of capital of at least 15 percent. That would require a power price of about 150-200 pounds per megawatt hour (based on 2017 money) to make that project work, » he said, which is three to four times as much as current UK spot power prices.

    Après le retrait de ses partenaires, EDF n’est pas certain de continuer le projet et réclame une compensation par les contribuables pour conserver un minimum de bénéfices.

  2. 150 à 200 pounds per megawatt hour, cela fait 180 à 240 euros le mWh.

    Une autre source indique 166 pounds (livres), ce qui fait 200 euros le MWh.

    Pour information, le prix de l’éolien terrestre est de 82 euros le MWh en France et moins cher en Grande Bretagne (plus de vent).

    Le solaire photovoltaïque est maintenant entre 135 et 195 euros le MWh en Allemagne selon la taille des installations, coût en diminution constante.

Laisser un commentaire