Les Etats-Unis et le Brésil vont renforcer leur coopération énergétique

1 comment
-Admin-Images-Evento-470

Barack Obama et Dilma Rousseff lancent un « Dialogue Etats-Unis / Brésil sur l’énergie ». Au menu notamment, le développement des biocarburants et des travaux sur les véhicules à l’éthanol.

Les deux géants américains, les Etats-Unis et le Brésil, entament un nouveau cycle de relations approfondies dans le domaine de l’énergie. Les deux pays vont coopérer davantage avec pour objectifs de « renforcer leur sécurité énergétique mutuelle, créer de nouveaux emplois et de nouvelles industries, et réduire la pollution carbonique ».

Mercredi à Brasilia,  le ministre adjoint américain de l’Energie, Daniel Poneman, et le secrétaire exécutif du ministère brésilien des Mines et de l’Energie,  Márcio Zimmermann se sont rencontrés et ont lancé officiellement le « Dialogue Etats-Unis / Brésil sur l’énergie », annoncé lors de la rencontre entre Barack Obama et Dilma Rousseff en mars 2011.

Ce dialogue portera sur 4 domaines:

  • les biocarburants
  • les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique
  • le pétrole et le gaz naturel
  • l’énergie et la sécurité nucléaires.

Les deux pays prévoient les mesures suivantes:

  • soutien technique et politique au développement des biocarburants en Amérique latine, dans les Antilles et en Afrique
  • collaboration dans la recherche scientifique sur les méthodes de production des biocarburants, entre le ministère américain de l’énergie(DoE) et la branche recherche (CENPES) du pétrolier brésilienPetrobras,
  • efforts pour améliorer l’efficacité des véhicules hybrides,
  • conférence l’an prochain pour évaluer les possibilités de développement des technologies éoliennes pour installations moyennes.

Le Brésil est actuellement le deuxième producteur d’éthanol au monde après les Etats-Unis et le premier exportateur mondial de biocarburant. À la fin de 2010, on estimait que le Brésil comptait plus de 10 millions de véhicules Flex-Fuel (pouvant fonctionner aussi bien avec de l’essence que de l’éthanol).

L’essence vendue au Brésil contient de 20 à 25% d’alcool, et en 2009, la consommation d’éthanol au Brésil a dépassé celle du pétrole.

Commentaire

  1. scandaleux ! dire qu’on va monopoliser des terres, des ressources, de l’eau en quantité astronomique pour procurer de l’essence pas chère aux plus nantis !! le Brésil ferait mieux d’utiliser ses terres pour nourrir son peuple

    marig

Laisser un commentaire