L’OCDE plaide pour la relance du nucléaire au Japon

2 comments
L’OCDE plaide pour la relance du nucléaire au Japon

Le chef de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a plaidé pour la réactivation des réacteurs nucléaires japonais dont la sécurité aura été confirmée. Les risques économiques d’une insuffisance de courant ont été son argument principal.

La volonté de l’Etat japonais de « continuer à disposer d’une importante capacité nucléaire pour produire de l’électricité » malgré la catastrophe de Fukushima de mars 2011 et la méfiance de la population est soutenue par l’OCDE, selon ce que rapporté par les médias chinois.

Le risque de pénurie électrique qui causerait une restriction de la production industrielle inquiète l’OCDE qui, cependant, comprend les réserves de la population japonaise concernant le nucléaire.

« Vous devez avoir suffisamment d’énergie pour alimenter les ménages, les entreprises et les infrastructures, ceci est une condition à la politique de croissance économique » a insisté Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE.

« Vous ne pouvez pas remplacer près d’un tiers de la capacité du jour au lendemain ». Le nucléaire couvrait, avant la catastrophe, 25 à 30% des besoins en électricité du Japon.

Le dernier réacteur en marche sur le territoire japonais devrait s’éteindre le 5 mai prochain pour des vérifications de sécurités suite aux nouvelles normes imposées après la catastrophe du 11 mars 2011.

Ce sont ces nouvelles normes qui ont graduellement fait s’éteindre le parc nucléaire japonais pour des contrôles de sécurité.

Pour palier le manque énergétique du nucléaire, les compagnies se sont tournées vers les centrales thermiques avec pour effet une augmentation de la facture d’électricité et une baisse de l’indépendance énergétique du Japon, le pays étant complètement dépourvu de ressources.

Commentaires

  1. Le Japon étant totalement dépourvu de mines d’uranium, cela ne change rien à sa dépendance énergétique.

    Exactement le cas de la France.

    Mais le Japon est aussi ensoleillé que l’Espagne, ce qui lui permettrait de beaucoup développer cette production d’électricité dont il a été l’un des initiateurs, avant d’être dépassé par l’Allemagne.

    Lire : http://energeia.voila.net/solaire/solaire_pv_monde.htm

    Le Japon dispose d’une base installée de 4.700 MW en 2011, mieux que les Etats-Unis, troisième mondial après l’Allemagne et l’Italie.

    Mais il peut aussi mobiliser rapidement son potentiel éolien.

    Julien
  2. Le Japon étant totalement dépourvu de mines d’uranium, cela ne change rien à sa dépendance énergétique.

    Exactement le cas de la France.

    Mais le Japon est aussi ensoleillé que l’Espagne, ce qui lui permettrait de beaucoup développer cette production d’électricité dont il a été l’un des initiateurs, avant d’être dépassé par l’Allemagne.

    Lire : http://energeia.voila.net/solaire/solaire_pv_monde.htm

    Le Japon dispose d’une base installée de 4.700 MW en 2011, mieux que les Etats-Unis, troisième mondial après l’Allemagne et l’Italie.

    Mais il peut aussi mobiliser rapidement son potentiel éolien. Voir les décisions de cet été.

    Juilien

Laisser un commentaire