Marée noire: la situation pourrait s’aggraver en Nouvelle-Zélande

Leave a comment
Marée noire: la situation pourrait s’aggraver en Nouvelle-Zélande

Depuis le 5 octobre, un porte-conteneurs libérien est bloqué au large de la Nouvelle-Zélande laissant s’échapper une grande partie de sa cargaison de fioul. La situation pourrait s’aggraver: les autorités ont annoncé qu’elles se préparaient à ce que le navire se brise en deux.

Selon des experts australiens, 350 tonnes de fioul se sont déjà échappées du Rena échoué dans la baie de Plenty. Ces experts estiment que la baie pourrait être polluée pendant des années, malgré le programme gouvernemental lancé sur douze mois pour nettoyer les plages et venir en aide aux personnes touchées par la marée noire.

«Le nettoyage prendra des mois. Si le pétrole n’arrivait plus sur les côtes, la situation pourrait revenir à la normale d’ici quelques semaines, a expliqué Joe Rositano, un des experts australiens ayant déjà travaillé sur la marée noire de Louisiane en 2010, mais des fragments de pétrole vont réapparaitre pendant des mois et des années.»

Cependant, bien que plus de 1100 tonnes de brut aient été récupérées lors des opérations de pompage, il resterait encore 385 tonnes de pétrole à bord. La situation pourrait s’aggraver si le bateau se coupait en deux, possibilité fortement envisagée par les autorités. Les services maritimes de Nouvelle-Zélande ont déclaré mardi qu’on avait attaché la poupe du navire à une barge et qu’il serait tiré vers des eaux moins profondes s’il se brisait en deux.

Cette marée noire représente déjà la «pire catastrophe écologique maritime» que la Nouvelle-Zélande ait connue, selon le ministre de l’Environnement Nick Smith.

en ce moment, 90 volontaires travaillent quotidiennement au nettoyage des plages près de Tauranga.

Laisser un commentaire