Nucléaire: la France s’attend à de nouveaux contrats

Leave a comment
gf-tours-et-reacteurs-centrale-nucleaire-cattenom

 La France espère engranger une série de contrats pour bâtir des centrales en Europe et dans les pays émergents, a déclaré le ministre de l’Energie Eric Besson. Malgré Fukushima, l’engouement pour l’énergie nucléaire n’a jamais été aussi fort dans le monde.

« Il y a un certain nombre de pays qui ont décidé de stopper leur programme nucléaire mais c’est loin d’être le cas partout. Vous avez une liste assez longue de pays qui ont décidé soit de relancer le nucléaire, soit étudié les conditions pour le faire » a expliqué Eric Besson.

Les pays émergents sont les principaux débouchés possibles pour l’industrie nucléaire française, notamment l’Inde et la Chine, deux géants économiques ayant un très important besoin d’énergie. Le ministre de l’Energie a également cité le Royaume-Unis et l’Arabie Saoudite.

La France possède en effet un avantage concurrentiel grâce aux réacteurs de nouvelle génération, réputés bien plus sûrs dans un contexte de nouvelles règles internationales de sécurité du nucléaire.

Ainsi, Areva construit actuellement quatre réacteurs EPR : l’un en Finlande, un autre en France et deux en Chine.

En France, Eric Besson a également réitéré que la France avait l’intention de construire un deuxième EPR dans l’Hexagone, la 60e centrale nucléaire du pays, précisant que le projet de Penly (Seine-Maritime) n’avait pas été abandonné.

Laisser un commentaire