Nucléaire : la Russie demande 1 milliard à la Bulgarie

Leave a comment
Nucléaire : la Russie demande 1 milliard à la Bulgarie

A la suite de l’annulation de la commande de la centrale nucléaire de Béléné, qui devait être construite en Bulgarie par une entreprise publique russe, cette dernière réclame 1 milliard d’euros de compensation financière.

En 2006, l’entreprise publique russe, Atomstroyexport, filiale de l’Agence fédérale russe de l’énergie atomique (Rosatom), signait un contrat avec la société publique bulgare NEK, pour la construction d’une centrale nucléaire de 2000 MW, qui devait être installée par l’entreprise russe, sur le site bulgare de Béléné.

Ce contrat dans un pays membre de l’Union Européenne était particulièrement stratégique pour l’économie russe.

En mars 2012, Boïko Borissov, premier ministre de la Bulgarie, a annoncé que son pays n’avait plus les moyens de payer la construction de cette centrale et qu’il devait annuler le contrat.

La compagnie russe vient donc de faire une demande à NEK d’un montant de 1 milliard d’euros en compensation de l’annulation du contrat. « Les sommes exigées par Atomstroyexport incluent le coût de tous les travaux effectués pour le projet, celui du matériel, les pertes et le reste. Le montant global des nouvelles compensations s’élève à au moins un milliard d’euros », a justifié Atomstroyexport.

Le groupe russe explique l’importance de la somme réclamée par des premiers travaux importants déjà engagés pour la centrale, à Béléné, là où devait être construite la centrale, comme en Russie, où des commandes ont été passées à ses sous traitants.

 

 

 

 

Laisser un commentaire