Ouverture d’un centre de recherche orienté vers la conversion des déchets

Leave a comment
enerkem

La Ville d’Edmonton et l’entreprise québécoise Enerkem ont ouvert un centre de recherche sur l’énergie qui permettra de transformer des déchets domestiques en produits chimiques verts.

Depuis plusieurs années, Edmonton a réduit la quantité de déchets qu’elle envoie au dépotoir en misant sur le recyclage. Avec cette nouvelle usine, inspirée d’un projet pilote lancé il y a quelques années à Sherbrooke, au Québec, la Ville veut réduire davantage le nombre de déchets jetés.

Au coût de 12,5 millions de dollars, le centre d’Enerkem permettra de développer des techniques et des équipements pour la conversion de différents types de déchets en produits chimiques verts, polymères et alcools à longue chaîne carbonée.

Le centre fait partie d’un plus grand projet de transformation des déchets en biocarburants, financé en 2010 par un partenariat entre les gouvernements provincial et municipal ainsi que la compagnie québécoise. Une deuxième usine, commerciale cette fois, est présentement en construction.

Au total le projet coûtera 132,5 millions de dollars. D’ici 2013, le centre et l’usine devraient permettre à la Ville de recycler 90 % de ses déchets. L’usine broiera environ 300 kilos de déchets par heure pour ensuite les transformer en méthanol et en éthanol.

La capitale albertaine espère ainsi éviter l’enfouissement de 2,6 millions de kilos de déchets chaque année.

Laisser un commentaire