Pollution en Équateur : amende historique pour Chevron

Leave a comment
chevron

Après 18 ans de procès, Chevron a été condamné à payer 9,5 milliards de dollars pour des dommages environnementaux causés dans une région amazonienne. Cette amende est la plus grande à avoir été infligée à un groupe pétrolier, ce qui devrait créer un précédent et accélérer l’adoption de nouvelles normes de forage.

Depuis 1993, 30.000 habitants de l’Amazonie équatorienne se battaient contre le deuxième plus gros groupe pétrolier au monde, Chevron.

Ce dernier a enfin été reconnu coupable de dommages sévères sur l’environnement, notamment de pollution durable sur les eaux, par le tribunal équatorien chargé du dossier. L’entreprise américaine a été condamnée à une amende record de 9,5 milliards de dollars.

L’accusation portait sur les agissements, dans les années 70-80, de Texaco ,  absorbée depuis par Chevron. D’après les plaignants, Texaco aurait versé dans des fosses à ciel ouvert ses déchets pétroliers qui ont ensuite contaminé sols et rivières.

Les Américains arrivés au début des années 70  ont été les principaux opérateurs du champ de pétrole équatorien jusqu’en 1992. Les plaignants accusent entre autres Texaco d’avoir utilisé une technique obsolète d’extraction pour économiser de l’argent. La pollution serait pour cette raison « délibérée » et non « accidentelle », estiment-ils.

Cette amende est donc la plus grosse amende jamais infligée à un groupe pétrolier pour une pollution. Cette condamnation dépasse en effet l’amende record initialement exigée à ExxonMobil pour la marée noire de l’Alaska en 1989, d’un montant de 4,5 milliards de dollars (ramenée plusieurs années plus tard à 500 millions).

Laisser un commentaire